Chute et Evolution de l'homme par Swami Sivananda

05/03/2019

Suite de l'article : L'Homme : un corps, un esprit et une âme

La Chute de l'Homme

L'homme est un ensemble de désirs, de passions, d'émotions, d'appétits et de pensées. Il est un agrégat de désirs, de volonté et d'action. Il s'éteint si le feu du désir s'éteint. Il pense puis il agit. Penser est la véritable action. Il agit pour obtenir les objets de ses désirs. Il peut rester assis calmement les yeux fermés mais ce n'est pas de l'inaction. Son esprit peut continuer à travailler et faire des projets. Partout où il y a désir, partout où il y a action, il y a imperfection. Un désir est le résultat de l'imperfection et des limitations.

L'homme est limité et imparfait. Il est plein de limitations. Il dépend des objets pour son bonheur et sa stabilité. Il garde toujours des relations avec les objets extérieurs. Il est agité et poussé par les désirs. Il devient un esclave des désirs et des objets.

Les désirs dominent l'homme et le font se détourner de Dieu. Il a oublié sa nature essentielle et divine. Il pense être un individu séparé. Il s'est séparé lui-même de l'absolu par ignorance et égoïsme. Il se sent désormais malheureux. Il a oublié sa nature originelle, divine et infinie.

Si l'homme élimine son égoïsme et son sentiment d'être distinct, s'il détruit ses désirs et ses appétits, s'il s'identifie avec l'infini, toutes les limitations, les imperfections, les souffrances prendront fin. Il atteindra l'immortalité et la félicité éternelle. 

L'Homme, un Être à Plusieurs Niveaux

L'homme est un animal social complexe. C'est un organisme biologique qui possède des fonctions physiologiques telles que la circulation sanguine, la digestion, la respiration, l'excrétion, etc. Il est aussi caractérisé avec précision par la possession de certaines fonctions psychologiques telles que la pensée, la perception, la mémoire, l'imagination, etc. Il voit, pense, goûte, perçoit les odeurs et ressent. 

Philosophiquement parlant, il est l'image de Dieu, et même plus, il est Dieu lui-même. Il a perdu sa gloire divine en goûtant au fruit de l'arbre défendu. Il peut retrouver sa divinité perdue par une discipline mentale et la pratique de la concentration. 

L'être humain fonctionne sur de nombreux niveaux; il est constitué de diverses couches qui dissimulent sa vraie personnalité: 

  • Il peut s'identifier avec le corps physique grossier et satisfaire ses besoins comme un animal le fait.
  • Il peut s'identifier avec la raison consciente elle-même. 
  • Il peut aussi percevoir son unité avec son Soi véritable qui est le témoin éternel des deux. 

Les buts vitaux de l'homme, aussi valables qu'ils puissent être quand ils sont à leur place, ne peuvent contrôler l'être spirituel longtemps sans occasionner un désordre complet de la personnalité. 

Chez l'homme moderne, l'intellect, conscient de lui-même, avec toutes ses limitations naturelles, prend la place la plus élevée, mais le résultat en est un scepticisme suicidaire.

L'homme, un mélange de trois éléments: l'élément humain, l'instinct brutal et la lumière divine. Il est doué d'une intelligence limitée, d'un corps périssable, d'un peu de connaissance et d'un peu de pouvoir. Cela en fait distinctement un humain. La convoitise, la colère, la haine appartiennent à sa nature brutale. Le reflet de l'intelligence cosmique se trouve derrière son intellect. Il est donc une image de Dieu. Quand les instincts brutaux meurent, quand son ignorance est mise en pièces, quand il est capable de supporter insultes et blessures, il devient un avec le divin.

L'homme est la manifestation la plus élevée de la vie sur cette terre. Il est I'image de Dieu. Il est la lumière de Dieu. Dieu l'a fait d'après son propre Soi. Dans son essence, l'homme est uni avec Dieu. Il pense, ressent et sait. Il peut évaluer, réfléchir et méditer. Il peut atteindre la connaissance suprême du Soi. Il est donc supérieur aux autres êtres bien que manger, dormir, avoir peur et copuler soient communs à tous. 

L'Évolution

L'homme n'était hier qu'un animal. Il est un homme aujourd'hui. Sa destinée est devenir Brahman ou l'absolu par un processus progressif de perfectionnement de soi.

Le minéral devient une plante vivante. La plante devient animal en se développant. L'animal devient un homme qui pense.

La pierre dort. La plante respire. L'animal se déplace. L'homme est conscient. Le sage est supraconscient.

Un animal est instinctif. Un être humain est rationnel. Un sage est intuitif.

De toutes les créations animales de Dieu, seul l'homme peut réaliser Dieu. Lui seul est doté de discrimination, d'intelligence, de discernement, de raisonnement et d'un pouvoir de jugement. L'intellect est le plus grand don que Dieu ait fait à l'homme. L'homme est un être pauvre physiquement, mais sa dignité consiste en sa pensée, sa discrimination, son raisonnement et sa réflexion.

L'homme évolue lui-même en fonction de ses pensées et de ses actions. L'homme est modifié par chacune de ses pensées, chacune de ses actions.

Le corps de l'homme est un carrefour

  • Vous pouvez aller au paradis (au Brahma-loka), si vous accomplissez des actes vertueux. 
  • Vous chuterez vers de basses réincarnations animales si vous commettez des actions vicieuses.
  • Vous resterez homme si vous faites des actions mixtes ordinaires.

C'est l'homme seul et lui seul qui est responsable de tout ce qui est bon et mauvais dans sa vie.

Il peut atteindre la perfection et la liberté par un long processus d'évolution et un effort personnel persistant. Il renaît encore et encore et apprend de ses vies sur terre comment atteindre la perfection. Il se réunit finalement à Dieu.

Si la mèche dans la lampe est très petite, la lumière aussi sera petite. Si la mèche est très grosse, la lumière aussi sera puissante. De la même façon, si le yogi est pur, s'il pratique la méditation, la manifestation ou l'expression du Soi (âme) seront puissantes. Il émettra une lumière forte. S'il est dégénéré et impur, il sera comme un charbon totalement consumé. Plus grande est la mèche, plus forte est la lumière. De même, plus pure est l'âme, plus forte est son expression. 

Extrait de Félicité Divine de Swami Sivananda