Comment mener une vie                  sans stress ?

19/11/2020

Lorsqu'une période de stress s'installe, généralement nous mettons en place des « trucs », des moyens « pour tenir le coups », pour nous stimuler ou nous calmer. Pour les uns ce sera, le café, le tabac... pour d'autre ce sera le chocolat, l'alcool, le footing, le sport... 

Ces différents moyens ont des effets bénéfiques mais qu'à court terme. En fait ils masquent la montée du niveau de stress.

Un des effets secondaires de notre état de stress sera l'accélération de notre rythme de vie : de moins en moins de temps pour les repas, le sommeil, les week-ends, le sport, la détente... bref de moins en moins de temps pour vivre l'essentiel, ce qui nous remplit de joie.

Tout cela va entrainer une dégradation régulière de notre hygiène de vie. Celle-ci amplifie alors notre niveau de stress et alimente ce cercle vicieux, dont la finalité sera la phase d'épuisement qui se manifestera par une maladie, un accident, voir la mort prématurée.

Pour y remédier il va être nécessaire d'équilibrer les deux axes suivants :

  • « Notre hygiène de vie »
  • « Notre philosophie de vie »

« Mon hygiène de vie » 

« Ma philosophie de vie » 

L'équilibre de mon hygiène de vie va être basé sur l'équilibre de ces trois piliers : L'alimentation, le sommeil, l'activité corporelle.

L'alimentation : 

Hippocrate (460 ans av JC) disait « Que ton aliment soit ta première médecine » Mais qu'est ce que « bien manger » ? C'est avant tout écouter, observer, sentir ce qui fait du bien à son corps, ce qui donne du plaisir à son corps et d'y répondre.

Par exemple : Avant de passer à table suis-je affamé, sans appétit, en colère, détendu ?... Et ensuite, après le repas, comment je me sens : rassasié, gavé, ballonné, détendu, contrarié... ? Voilà quelques questions à se poser bien avant de commencer à manger.

Le sommeil : 

L'équilibre du sommeil est vital pour l'être. Le sommeil est un besoin. Dormir est indispensable. Mais surtout ... bien dormir ! Nous passons un tiers de notre temps à dormir. Pour certains c'est une nécessité, pour d'autres c'est un refuge, un moment de pure quiétude. En Occident, beaucoup d'entre nous sont persuadés qu'il faut dormir pour être en forme. En réalité, il faut être en forme pour bien dormir.

L'activité corporelle : 

L'équilibre de l'activité corporelle passe par l'utilisation physique du corps. Nos vies deviennent de plus en plus sédentaires. Hors notre corps a besoin d'une activité physique régulière pour rester en bonne santé. Une activité physique suffisante, sollicitant tout le corps, rend plus fort plus résistant et aussi plus calme.

Nous ne sommes pas qu'un corps physique, telles des machines, nous avons tous, une âme. Hors l'âme a besoin d'espaces de création artistique, d'enseignements, de vivre des actes altruistes.

C'est par la création artistique (quelque soit l'art), l'étude intellectuelle (scientifique, philosophique, religieuse, spirituelle) que nos vies s'éclairent

La mise en pratique de ses enseignements à travers des actes altruistes (au service des autres, au service de l'évolution de la famille, au service de l'évolution du groupe) déverseront dans nos corps une quantité phénoménale d'énergies positives et régénératrices.

Trouver sa réponse : 

Mais pour que cela soit possible, chaque être doit pouvoir, à tout moment, répondre à ces questions :

  • Quel sens je donne à ma vie ?
  • Qu'est ce qui éclaire ma vie ?
  • Quels sont mes valeurs personnelles ?
  • Est-ce que mes actes sont en accord avec ces valeurs ?
  • Quels sont mes priorités ?

Un travail de développement personnel avec un thérapeute éclairé vous permettra d'éclairer vos réponses.

« Le principal objectif de la vie est 
de vivre avec justesse, 
de penser avec justesse, 
d'agir avec justesse. 

L'âme dépérit 
lorsque nous concentrons 
toute notre attention 
sur le corps »

Gandhi