La Mort

10/03/2020

L'homme a peur de la mort. L'homme ne veut pas mourir. Il veut vivre éternellement...

Qu'est-ce que la Mort?

La mort est la séparation de l'âme d'avec le corps physique. L'entrée d'une âme dans un corps est appelée naissance. Le départ de l'âme est appelé mort. Un corps est mort si l'âme en est absente.

La mort est une porte qui permet de passer d'un aspect de la vie à un autre. La mort est l'arrêt de l'activité corporelle ou physique, des fonctions physiques et organiques et de la conscience physique. La mort est un changement de la forme de conscience vers un autre plan, astral ou mental. 

La glace devient eau et l'eau devient vapeur, vapeur plus fine et gaz invisible, selon le degré de vibration. Ainsi va la vie dans les plans physique, astral et mental.

La mort ne met pas fin à votre personnalité ni à la conscience de soi. Elle ouvre simplement la porte à une forme de vie plus élevée. La mort n'est que le passage vers une vie plus pleine. La mort n'est pas l'extinction de la personnalité. Ce n'est qu'un changement de forme.

La mort n'est pas la fin de la vie. C'est un aspect de la vie. C'est un incident naturel dans le cours de la vie. Elle est nécessaire à votre évolution. La mort n'est pas l'opposé de la vie. Elle n'est qu'une phase de la vie. La vie coule sans arrêt. 

Le fruit périt mais la graine est pleine de vie. La graine meurt mais un arbre gigantesque jaillit de la graine. L'arbre périt mais il devient du charbon qui aura une vie intense.  


L'eau disparaît, mais elle devient la vapeur invisible qui contient la semence d'une vie nouvelle. La pierre disparaît mais elle devient le limon qui est plein d'une vie nouvelle. Seule, la couche physique est abandonnée mais la vie persiste.

La dissolution du corps n'est rien de plus que du sommeil. L'homme dort et se réveille; ainsi sont la mort et la naissance. La mort est comme le sommeil. La naissance est comme le réveil. La mort permet l'accès à une vie nouvelle et meilleure.

Un homme de sagesse n'a pas peur de la mort. Il sait que la mort est la porte de la vie. La mort, pour lui, est un ange avec une clef dorée qui lui ouvrira la porte d'une vie beaucoup plus vaste, plus pleine et plus heureuse.

La naissance suit la mort comme le réveil suit le sommeil. Vous reprendrez de nouveau le travail que vous aviez laissé dans votre vie précédente: N'ayez donc pas peur de la mort. Celui qui est né commence à mourir. Celui qui meurt commence à vivre. La naissance et la mort ne sont que des portes pour entrer et sortir de la scène du monde.

De même que vous vous déplacez d'une maison à une autre, l'âme passe d'un corps à un autre pour acquérir de l'expérience. Comme un homme qui jette ses vêtements usés pour en mettre de nouveaux, l'habitant de ce corps, en jetant ses corps usagés, entre dans de nouveaux corps. 

La Dissolution des Éléments au Moment de la Mort

Ce corps physique est composé des cinq grands « éléments », à savoir, la terre, l'eau, le feu, l'air et l'éther. Chez l'homme, l'élément terre est prédominant. Dans le cas des animaux aquatiques, l'élément eau prédomine. Quant aux oiseaux, c'est l'élément air qui prédomine.

La dureté du corps est due à la part de la terre; sa fluidité est due à la part d'eau; la chaleur que vous ressentez dans le corps est due au feu; la faculté d'aller et venir et autres activités similaires sont dues à l'air; l'espace est dû à akasha ou éther.

Après la mort, il y a dissolution de ces éléments. Ils retournent à leurs sources primordiales dans l'entrepôt inépuisable de la nature. 

Les Signes de la Mort

L'arrêt des battements du cœur, du pouls ou de la respiration ne sont pas les véritables signes de la mort. L'arrêt des battements du cœur, du pouls et de la respiration, la rigidité cadavérique des membres, la transpiration moite sur le corps, l'absence de chaleur dans le corps, sont les signes communs de la mort.

La décomposition et la putréfaction sont les seuls signes définitifs de la mort.

On ne devrait enterrer personne immédiatement après sa mort avant que la décomposition n'ait commencé. L'inhumation ne devrait avoir lieu qu'après un début de putréfaction du corps. 

Le Voyage de l'Âme Après la Mort

Quand un homme meurt, l'âme abandonne son corps et part avec le prana le plus subtil, l'esprit, les bonnes et les mauvaises actions de cette vie ainsi que les impressions laissées. L'âme a une vision du corps à venir. 

De même qu'une sangsue ou une chenille ne se détache d'un support qu'après s'être agrippée à un autre support, l'âme visualise le corps à venir avant de quitter le corps actuel. 

Prières pour les Morts 

Les âmes des défunts sont dans un état d'inconscience immédiatement après la mort. Elles ne peuvent pas se rendre compte qu'elles sont détachées de leur corps matériel grossier. 

Les prières, les messes et les bonnes pensées des proches et des amis peuvent apporter un réel soulagement aux âmes qui partent. Elles créent une vibration puissante et un éveil de leur état d'esprit léthargique, et déchirent le voile de leur conscience. Les âmes commencent à réaliser qu'elles ne sont plus dans leur corps physique grossier.

Au moment où les âmes des défunts entrent dans la paix et alors qu'elles sont prêtes à avoir un glorieux réveil au ciel, elles sont ramenées à des souvenirs de leur vie terrestre par les pleurs et les gémissements de leurs parents et amis. Les pensées des personnes en deuil produisent des vibrations similaires dans leurs esprits et leur causent une douleur et un malaise aiguës. Le chagrin sans retenue de leurs proches les font redescendre des plans astraux. Cela peut les retarder sérieusement sur le chemin du monde céleste. 

Les Dernières Formes de Pensées

La dernière pensée d'un homme gouverne sa destinée future. Elle détermine sa future naissance.

La dernière pensée d'un libertin sera la pensée de sa femme. La dernière pensée d'un ivrogne invétéré sera celle de sa rasade d'alcool. La dernière pensée d'un usurier cupide sera pour son argent. La dernière pensée d'un combattant sera de tuer son ennemi. La dernière pensée d'une mère intensément attachée à son fils unique ne sera que pour son fils.

L'homme voudrait toujours mourir d'une mort paisible, l'esprit fixé sur Dieu. C'est la raison pour laquelle on récite au chevet du moribond, la Bhagavad Gita et d'autres écritures saintes (en fonction de sa tradition religieuse); même s'il ne peut plus parler, il peut encore entendre ce qu'on lui lit à haute voix. Cela l'aide à oublier l'idée de son corps ou sa maladie et à penser à Dieu. Alors que sa mémoire défaille, les phrases sacrées des écritures lui rappelleront sa vraie nature.

Il est très difficile de conserver la conscience de Dieu au moment de la mort quand les maux tourmentent le corps et que la conscience s'affaiblit. Mais, pour celui qui a discipliné son esprit tout au long de sa vie et qui a essayé de fixer son esprit sur Dieu par une pratique constante, la dernière pensée sera celle de Dieu seul. 

Ceci ne peut pas s'obtenir par une pratique d'un jour ou deux, d'une semaine ou d'un mois. C'est l'effort et la lutte de toute une vie 

N'ayez pas Peur de la Mort

La mort est douloureuse pour l'homme de ce monde. Le yogi ou le sage, et même l'aspirant sincère n'ont pas peur de la mort. Un homme sans désir ne pleure jamais quand il meurt.

Votre devoir le plus élevé est de vous préparer à une vie future paisible. Dominez la peur de la mort. La conquête de la peur de la mort, la conquête de la mort sont les points les plus utiles de toutes les sadhanas spirituelles. Le but unique de toute sadhana du yoga est de rencontrer la mort sans crainte et avec joie.

L'homme a peur de la mort. Quand il est âgé, il se met à penser à Dieu. S'il se souvient de Dieu depuis sa petite enfance, il récoltera une riche moisson spirituelle dans sa vieillesse. 

Extraits de "Félicité Divine" de Swami Sivananda