La Peur : comment cela fonctionne ?

28/02/2018

La peur est un instinct commun à tous les hommes et aux animaux. Elle est universelle. Elle peut survenir n'importe où, n'importe quand.

Le roi a peur de son ennemi. Une belle femme a peur de vieillir. L'épouse a peur de son mari. Le mari a peur de sa femme. L'étudient a peur de son professeur. La grenouille a peur du serpent. La brebis a peur du loup... 

Personne n'est absolument exempt de peur.

Qu'est ce que la Peur ?

La Peur Normale et la Peur Imaginaire

La peur est une émotion douloureuse occasionnée par le danger. C'est une appréhension d'un danger ou d'une douleur. La peur est une émotion occasionnée par un mal menaçant ou une douleur imminente, accompagnée du désir de lui échapper ou de le combattre et ainsi retrouver sa sécurité.

Il y a divers degré dans la peur. Il y a la simple frayeur, la timidité, la crainte, l'alarme, l'effroi et la terreur. Sous l’emprise de la terreur, le corps entier transpire, l'urine et les matières fécales peuvent être expulsées involontairement. Quelque fois même surviennent une secousse et un évanouissement immédiat et on peut mourir d'une crise cardiaque.

La peur prend différentes formes : le soldat n'a pas peur des balles mais il a peur des scorpions. Le chasseur n'a pas peur des tigres dans la forêt, mais il a peur du bistouri du chirurgien. Certains ont peur des fantômes, d'autres ont peur des maladies...

Il y a deux sortes de peur : la peur normale et la peur imaginaire.

La peur normale représente 5% de nos peurs ! La peur imaginaire représente 95% de nos peurs.

La peur normale est saine. Elle jalonne le chemin de notre progrès. Elle protège la vie. Un inspecteur a peur de son l'inspecteur des écoles. Il s'intéresse vivement à l'éducation des enfants. Et tous les enfants réussissent leur examen. Un conducteur de train a peur de son supérieur hiérarchique. Il fait très attention à bien accomplir son devoir. Aucun incident n'a lieu. Un médecin  a peur de se créer une mauvaise réputation. Il prend bien soin de ses patients. Il fait des recherches. Il sauve de nombreuses vies. Il devient un médecin renommé.

Les peurs imaginaires provoquent de maux, privent l'homme de son énergie et produisent toutes sortes d'agitation fébrile, de baisse de vitalité, de malaise, d'inconfort, de désordre... Quand il y a une épidémie, la peur est la cause d'une prédisposition à la maladie. L'homme a une peur terrible de la maladie. Il s'inquiète de sa santé et imagine que les microbes ont pénétré son corps. L'imagination fait de sérieux dégâts. La maladie finit par le gagner.

Tout le monde a des peurs imaginaires. Certains se figurent qu'ils vont perdre leur travail. D'autres pensent "Que vais je devenir si ma femme, mon mari meurt maintenant ?"... "Que faire si mon commerce fait faillite ?"... "Qu'adviendra-t-il de l’hindouisme si l'Inde entière devient le Pakistan ?"... "Si le communisme se répand dans toute l'Inde que deviendrons-nous ?"... 

Le peurs imaginaires comme celles-ci se succèdent sans fin.

Les Phobies

Les peurs particulières, personnelles, artificielles sont appelées phobies. C'est une forme non naturelle de peur. Elles n'ont pas de réalité objective. Il n'y a pas de source réelle de peur. Il n'y a pas de situation menaçante dans l'environnement qui puisse inquiéter et pourtant les gens ne peuvent pas se libérer de ces peurs et de ces émotions négatives.

Certains ont peur des rats. D'autres ont peur du tonnerre. Certains ont peur de marcher dans le noir. D'autres ont peur de la foule. Certains ont peur de la solitude. D'autres ont peur de dormir dans une chambre sans lumière. Certains ont peur des espaces clos et d'autres des espace ouverts.... Ce sont toutes les phobies liés au corps.

Les Américains ont peur des Russes. Les Russes ont peur des Américains. les gens de la frontières de l'Inde ont peur des populations tribales. Il y a une infinités de phobies.

Les causes des phobies sont la nervosités, la bêtise et un manque de pensée juste et de compréhension juste.

Un mot aux Parents et aux Éducateurs

L'origine de la plupart des peurs névrotiques remontent à l'enfance. Les graines de la peur peuvent rester endormies dans le subconscient pendant l'enfance. Après une certains temps, elles germent au cours d'une période de crise ou de stress.

L'esprit des enfants est très impressionnable. Ils sont très modelables. 

Les mères, les pères et les éducateurs devraient être très prudents quand ils ont affaire aux enfants. Ils ne devraient rien leur dire qui puisse les effrayer. Au contraire, ils devraient leur raconter des histoires de personnes nobles qui nobles qui les rendraient hardis et courageux. 

Même pendant la période de grossesse, les mères devraient lire des livres inspirants tels le Ramayana, le Bhagavata, le Mahabharata pour donner naissance à des enfants courageux et intelligents.

Les mères, les pères et le éducateurs devraient avoir un minimum de connaissance en psychologie. C’est indispensable pour élever leurs enfants convenablement.

Extrait de "Félicité Divine" de Swami Sivananda