La Peur

11/03/2020

La peur est un instinct commun à tous les hommes. La peur est universelle. Elle peut survenir n'importe où.

Le roi a peur de son ennemi. Une belle femme a peur de la vieillesse. Un avocat a peur du juge et de ses clients. L'épouse a peur de son mari. L'étudiant a peur de son professeur. La grenouille a peur du serpent. Le cobra a peur de la mangouste. 

Personne n'est absolument exempt de peur. 

Qu'est-ce que la Peur?

La peur est une émotion occasionnée par un mal menaçant ou une douleur imminente, accompagnés du désir de les éviter ou de leur échapper et de pourvoir à sa sécurité.

Il y a divers degrés dans la peur. Il y a la simple frayeur, la timidité, la crainte, l'alarme, l'effroi et la terreur. Sous l'emprise de la terreur, le corps entier transpire, l'urine et les matières fécales peuvent être expulsées involontairement. L'esprit devient semblable à un morceau de bois. Quelquefois même surviennent une secousse et un évanouissement immédiat, et on peut mourir d'une crise cardiaque. 


La Peur Normale et la Peur Imaginaire

Il y a deux sortes de peur : la peur normale et la peur imaginaire. La peur normale représente 5 % des peurs. La peur imaginaire 95%.

La peur normale est saine. Elle jalonne le chemin de notre progrès. Elle protège la vie. Un instituteur a peur de l'inspecteur des écoles. Il s'intéresse vivement à l'éducation des enfants. Tous les enfants réussissent leur examen. Un conducteur de train a peur de son supérieur hiérarchique. Il fait très attention à bien accomplir son devoir. Aucun accident n'a lieu...

Les peurs imaginaires provoquent des maux, privent l'homme de son énergie et produisent toutes sortes d'agitation fébrile, de baisse de vitalité, de malaise, d'inconfort, de désordre, etc. Quand il y a une épidémie de choléra ou de typhoïde, la peur d'être malade est la cause d'une prédisposition à la maladie. L'homme a une peur terrible du choléra, il s'inquiète de sa santé et imagine que les microbes ont pénétré son corps. 

L'imagination fait de sérieux dégâts. La maladie finit par le gagner. 

 

Exemples de Peurs Imaginaires

Un étudiant se prépare jour et nuit à un examen. Il a réussi brillamment dans tous ses devoirs de classe. Mais il développe une sorte de peur imaginaire - la peur de l'examen - ; dès qu'il entre dans la salle d'examen, il devient nerveux et confus. Ses mains tremblent. Il est incapable d'écrire. Il échoue à l'examen.

Tout le monde a des peurs imaginaires. Certains se figurent qu'ils vont perdre leur travail, Certains imaginent et pensent: «Que vais-je devenir si ma femme meurt maintenant ? » D'autres ont d'autres peurs imaginaires: «Que faire si mon commerce fait faillite? Qu'adviendra-t-il de l'hindouisme si l'Inde entière devient le Pakistan? Si le communisme se répand dans toute l'Inde? » Les peurs imaginaires comme se succèdent sans fin. 

Les Phobies

Les peurs particulières, personnelles, irrationnelles, artificielles, sont appelées phobies. Les phobies n'ont pas de réalité objective. Il n'y a pas de source réelle de peur et pourtant les gens ne peuvent pas se libérer de ces peurs et de ces émotions négatives.

Certains ont peur des rats. Certains ont peur du tonnerre. Certains ont peur de marcher, de dormir dans le noir. Certains ont peur la foule. Certains ont peur de la solitude. Certains ont peur des espaces clos. Certains ont peur des espaces ouverts. Certains ont peur de tout et de rien...

Les causes des phobies sont la nervosité, la bêtise et un manque de pensée et compréhension juste. 

Les Effets de la Peur

La peur constante sape votre vitalité, ébranle votre confiance et vous vide de vos forces. Elle vous rend impuissant. Elle est l'ennemi de votre réussite.

Ce que la paralysie est au corps physique, la peur l'est à l'esprit. Elle paralyse l'esprit et le rend impuissant. La peur est l'émotion la plus destructrice. Elle annihile le système nerveux et mine la santé. Elle crée le tourment et fait disparaître la joie et la paix de l'esprit.

La peur, dans toutes ses différentes phases, est la plus grande ennemie de l'homme. La peur tue le désir de faire des efforts et de prendre des initiatives. La pauvreté et l'insuccès sont dus à des pensées de peur. 

La Cause de la Peur

L'attachement, est toujours associé à la peur. L'attachement est la cause de la peur. Vous êtes attachés à un stylo à encre, une canne, un livre, une montre, une serviette, un vêtement. La peur s'insinue lentement. Vous avez peur de les perdre.

Partout où il y a attachement, il y a la peur. L'homme est attaché à sa femme (et inversement). Le corps de sa femme est son plus important centre de plaisir. Aussi a-t-il peur, peur de la perdre, peur qu'elle ne meure, peur qu'elle ne parte avec un autre homme, peur qu'elle ne divorce, peur qu'elle ne se plaise pas avec lui (et inversement)... Comme il est attaché à ses enfants, à sa maison et à ses biens, il a peur de les perdre

L'attachement aux objets cause la peur. Tout attachement est la matrice d'une peur épouvantable. Celui qui possède a peur. Il est sans peur celui qui a renoncé à tout, qui perçoit l'atman (l'âme universelle) en tout.

Tous les attachements ont pour point de départ l'attachement au corps physique et à la vie terrestre.

Plus que dans l'état de veille, beaucoup subissent une agitation anormale et inquiétante durant le sommeil. Cela est dû à la surcharge de pensées agitées dans l'esprit au moment d'aller se coucher. On ne devrait jamais aller au lit dans un état d'inquiétude ou de peur, ni avec un cœur lourd, ni lorsque l'on pressent un mal imminent. 

Avant de se retirer, on doit évacuer toutes ces pensées en méditant sur Dieu. On doit posséder une paix parfaite de l'âme et de la pensée. Si on est incapable de méditer sur Dieu, on peut réciter à haute voix des hymnes ou poèmes jusqu'à ce qu'on s'endorme. On est sûr d'avoir ainsi un sommeil paisible et profond. 

La Conquête de la Peur

Pour surmonter la peur nous devons d'abord faire face à ce qui nous effraie.

Asseyez-vous un moment. Réfléchissez bien. Introspectez. Toutes les craintes imaginaires prendront la fuite. Elles diminueront progressivement jusqu'à n'être plus rien. Le mental vous trompe par ses craintes imaginaires. Apprenez à discriminer, cogiter, réfléchir, et méditer.

Semez les graines du courage dans votre cœur. Laisser grandir le courage. La peur mourra d'elle-même. Le positif l'emporte toujours sur le négatif. C'est une loi psychologique immuable. Développez le pouvoir de la volontéDéveloppez le pouvoir d'endurance, de fermeté face au danger, et le pouvoir de résistance. 

Souvenez-vous des saints et de leurs actions vertueuses. Vivez dans la compagnie des sages et des yogis. Méditez sur l'atman (l'âme universelle) sans peur. Vous développerez le courage, un caractère fort, et d'autres vertus. Toutes les phobies disparaîtront.

Dieu accorde la sécurité parfaite à ses dévots et éloigne d'eux toutes les craintes. Il transforme le sens de l'insécurité et de la crainte en confiance et foi. Il les sauve de la panique et du désespoir. Prenez refuge dans le Seigneur, dans son nom et dans sa grâce. Toutes les craintes s'évanouiront complètement. Il vous procurera la vigueur, la force d'âme, le courage et l'esprit d'à-propos. 

Extraits de "Félicité Divine" de Swami Sivananda