L'argent, une énergie faite pour circuler

25/12/2019

L'argent appartient à celui qui le dépense, c'est une règle absolue. Vous pouvez entasser de l'argent, il ne vous appartient pas, jusqu'au moment où vous le dépensez. Alors vous avez le mérite, la gloire, la joie, le plaisir de le dépenser!

L'argent est fait pour circuler. Ce qui doit demeurer, c'est le mouvement progressif d'accroissement de la production terrestre Le progrès matériel de vie terrestre et l'accroissement de production terrestre, c'est cela qui doit aller en s'amplifiant, en grossissant, mais pas cette espèce de papier ou de métal inerte qu'on entasse et qui ne vit pas.

L'argent ne doit pas produire de l'argent: l'argent doit produire un accroissement de production, une amélioration de condition de vie et un progrès humain de conscience. C'est à cela qu'il doit servir. Ce que l'on appelle amélioration de conscience, progrès de la conscience, c'est tout ce que peut donner toute l'éducation sous toutes ses formes :... l'éducation d'art, depuis l'éducation corporel jusqu'à l'éducation spirituelle, le yoga.

L'argent doit servir à augmenter la base matérielle de progrès de la terre, la meilleure utilisation de ce que la terre peut donner, qui permet aux énergies de se récupérer.

Il y a, dans l'univers, une source inépuisable d'énergies qui ne demandent qu'à se récupérer; si vous savez faire les choses comme il faut, elles se récupèrent.

Au lieu de drainer la vie et les énergies de votre terre et d'en faire quelque chose de desséché et d'inerte, il faut savoir faire l'exercice nécessaire pour que l'énergie se récupère, tout le temps.

Mais au lieu d'utiliser cela pour satisfaire les passions humaines, au lieu d'utiliser ce que la science a trouvé pour que les hommes puissent se détruire un petit peu mieux qu'ils ne le font, il faut utiliser cela pour enrichir la terre: enrichir la terre, rendre la terre de plus en plus riche, active, généreuse, productrice et que toute la vie aille croissant vers son maximum d'efficacité.

Voilà à quoi sert l'argent. 

Mais combien savent l'utiliser comme cela? Bien peu, et c'est pour cela qu'il faut leur apprendre. Ce que j'appelle apprendre c'est montrer, donner l'exemple. Nous voulons être l'exemple de la vraie vie dans le monde.

C'est un défi que je lance à tous les grands financiers: je leur dis qu'ils sont en train de dessécher et de ruiner la terre avec leur système idiot, et qu'avec moins même qu'ils ne dépensent maintenant pour des choses inutiles - et surtout pour gonfler quelque chose qui n'a pas de vie propre, qui ne doit être qu'un instrument pour la vie, qui n'a pas de réalité en soi, qui n'est qu'un moyen et pas une fin (ils font une fin de quelque chose qui n'est qu'un moyen),... oh! si vite transformer la terre, la transformer, la mettre en rapport, vraiment en rapport avec les forces supra-mentales qui font que la vie sera généreuse et, n'est-ce pas, constamment renouvelée au lieu de se dessécher, de piétiner, de se recroqueviller - de devenir une lune future. Une lune morte.

On nous dit que dans quelques milliards de milliards d'années, la terre sera devenue une sorte de lune. Il faut que le mouvement soit opposé, que la terre devienne de plus en plus comme un soleil resplendissant, mais un soleil de vie. Pas un soleil qui brûle: un soleil qui éclaire - une gloire rayonnante.

Extraits de "L'Agenda de Mère" (du 04 octobre 1958) de Satprem