Les Qualités nécessaires             à un pratiquant du Yoga

30/04/2019

Pour un Sadhak (celui qui suit la sadhana, la voie spirituelle du Yoga), diverses qualités, capacités seront nécessaires d’acquérir, pour pouvoir suivre cette voie spirituelle du Yoga.

Il n'est pas possible de suivre avec rectitude la voie spirituelle, si la grande partie de l'énergie corporelle est dissipée ou dispersée. La jeunesse est donc la meilleure période pour les yoguiques : il faut de la vigueur et de la vitalité.

Celui dont l'esprit est calme, qui a foi dans les paroles du Maître et dans les Écritures sacrées, qui mange et qui dort avec modération , qui désire enfin intensément se Libérer de l'ignorance, celui-là est une personne qualifiée pour la pratique du Yoga.

"Celui qui a rejeté l'égoïsme, la violence, l'arrogance, le désir et al colère, celui qui, dans la paix , ne se préoccupe plus de sa personne, est prêt pour l’Éternel" enseigne la Tradition.

Ceux qui se sont adonnés aux plaisirs sensuels et ceux qui sont arrogants et orgueilleux, malhonnêtes et menteurs, rusés et malfaisants, qui n'ont aucun respect du Maître, des disciples et des personnes plus âgées, qui ne trouvent du plaisir que dans des discussions vaines et dans les activités mondaines, ces gens ne peuvent jamais atteindre la réussite dans les pratiques yoguiques.

La passion, la violence, l'attachement, la haine et toutes les autres impuretés, devraient être éliminées entièrement. On ne peut pas devenir pur et parfait si l'on est plein de telles impuretés. 

Les sadhaks devraient développer les vertus suivantes : la franchise, le service du Maître, des malades et des vieillards, la non-violence, l'abstinence, la générosité, la patience, une vision égale de toute chose, le sacrifice, la tolérance, la modération à table, l'humilité, l’honnêteté. 

Même si l'adepte fait beaucoup d'efforts pour éveiller la kundalini (énergie divine) dans des exercices de Yoga, si les vertus que je viens de mentionner lui manquent, il n'aura aucun bénéfice d'aucune sorte.

Les adeptes  devraient avoir une confiance totale dans le Maître et être devant lui francs et simples. 

Ils devraient abandonner le désir de s'affirmer, l'impétuosité, la vanité et l'arrogance et suivre ses instructions avec foi et dévotion.

L’habitude de vouloir toujours se justifier est dangereuse pour les sadhaks.

Trop de bavardages, de tracas et de peurs infondés gâchent l'énergie. Le bavardage et les vaines paroles devraient cesser complètement. Un vrai sadhak est un homme qui parle peu, seulement de l'essentiel et des affaires spirituelles. 

Un sadhak doit avoir une vie parfaitement disciplinée. Il doit être courtois, poli, doux, noble et gracieux dans son comportement. Il lui faut de la persévérance, une volonté puissante, une patience illimité et une ténacité de fer pour suivre la voie spirituelle.

Un glouton ou l'homme esclave de ses sens et de mauvaises habitudes est inapte à la vie spirituelle.

"Celui qui se livre à des pratiques yoguiques sans se modérer dans son alimentation, n'obtient aucun bénéfice mais tombe malade" enseigne la Tradition.

La pureté de  nourriture donne la pureté intérieur. Grâce à la purification de la nature, la mémoire se stabilise et grâce à la fortification de la mémoire, l'attachement diminue et ainsi les Sages obtiennent la Libération

Extrait du Kundalini Yoga de Swami Sivananda